Apprendre à écrire en jouant : Slim Forest Adventure

site officiel http://lrnj.com/

Le jeu

.

Voici un moyen sympa d’apprendre l’écriture japonaise : j’ai découvert et utilisé ce petit jeu RPG, et je peux vous dire que c’est vraiment efficace pour mémoriser les hiragana et katakana. Pour les kanji c’est plus difficile évidemment, mais pourquoi pas. On apprend sans se rendre compte que l’on travaille.

Le principe est tout ce qu’il y a de plus classique, vous dirigez un petit personnage dans différents lieux. Vous parlez aux gens, explorez, achetez votre équipement. Votre mission : délivrer la princesse (renversant d’originalité n’est ce pas ? 😉 ). Les phases de combat nous intéresse en fait tout particulièrement, c’est là tout l’intérêt du jeu : pour toute arme, vos adversaires vous envoient des caractères japonais dans la tête, et pour vous défendre, bien sûr, vous devez répliquer en tapant la prononciation correcte dans le temps imparti. Le tout présenté dans des graphisme à la NES, comme vous pouvez le voir sur ces captures d’écran.

.

les déplacements dans la ville

.

les phases de combat

Bref, ce n’est pas le jeu du siècle, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. Il est suffisamment agréable pour que l’on persiste et que l’on apprenne !

A télécharger : . version Windows / . version Linux / MacOS version MacOS X

ou sur le site web de l’auteur http://lrnj.com/

Le “patch” non officiel

Le seul reproche que je pourrai faire est la présence de caractères très anciens et inconnus des japonais eux-mêmes, car plus utilisés ni même appris (tout juste pour le folklore, par exemple dans un bar à sushi, ça donnera une apparence ancienne, authentique, mais c’est aussi inutile que d’apprendre du vieux français) !!!
Au contraire, certains nouveaux katakana ont récemment été inventés pour mieux transcrire les sons (mots) étrangers qui ne peuvent s’écrire facilement en japonais et ils apparaissent dans le jeu. C’est une bonne initiative, mais ils sont encore peu utilisés, et il est important avant tout de maîtriser les classique.

Alors je me demande encore pourquoi l’auteur a choisi de mettre ces cas particuliers, absents des manuels d’apprentissage, surtout que c’est déjà assez compliqué comme ça pour le débutant sans ajouter des caractères inutiles.

C’est donc pour cela que je me suis permis d’éditer les fichiers contenant les hiragana et katakana pour ne garder que l’essentiel. Maintenant que vous êtes prévenus, libre à vous de télécharger ces fichiers ici . et de les remplacer dans le dossier “languagedata” du jeu.

Amusez vous bien !